NAVIGATION
Négociateur immobilier : Comment le choisir ?

Le négociateur immobilier est un professionnel multitâche qui accompagne ses clients durant l’achat ou la vente de bureaux, d’appartements ou de maisons. Par conséquent, il joue un rôle de conseiller auprès de ses clients, grâce à ses compétences à la fois techniques et théoriques. Un négociateur immobilier est donc un expert de son secteur, susceptible de faciliter l’ensemble des transactions immobilières. Vous souhaitez devenir un négociateur immobilier compétent pour aider vos clients dans leur projet d’achat/vente. Analyse des points essentiels du métier.

 

 

Négociateur immobilier : en quoi cela consiste ?

Le négociateur est un acteur privilégié dans la réalisation de toute transaction immobilière. En effet, il constitue un intermédiaire qualifié entre le vendeur et le futur acquéreur. Un négociateur immobilier accompagne ses clients à chaque étape du processus, de la prospection jusqu’à la signature du compromis de vente.

Notons qu’un négociateur immobilier est un commercial avant tout. Ses missions sont aussi nombreuses, regroupées autour de 4 pôles spécifiques.

Un partenaire pour la prospection

Un négociateur connait l’ensemble des critères de son client, ce qui lui permet de se positionner rapidement sur un bien ciblé. Pour faciliter sa recherche, un négociateur immobilier est un professionnel de terrain. C’est pourquoi il emploie différentes méthodes pour se constituer un réseau solide et pertinent (boitages, appels téléphoniques, rencontres avec les propriétaires, etc.).

Chaque négociateur immobilier dispose d’informateurs pour l’aider dans sa recherche. Son rôle est de dénicher la ou les offres susceptibles d’intéresser ses potentiels clients. Il peut ensuite positionner un rendez-vous avec le propriétaire d’un bien pour évaluer l’intérêt de l’offre en vente.

 

Un expert en évaluation de bien immobilier

Lorsqu’un client souhaite se positionner sur un bien, le négociateur immobilier rencontre les propriétaires du logement en question. Cette rencontre est déterminante pour qu’il évalue le bien et récolte les informations nécessaires. Notons qu’un négociateur professionnel dispose d’un regard particulièrement avisé sur le monde de l’immobilier. En visitant un bien, il peut estimer sa valeur marchande et engager une négociation avec le propriétaire.

Avec l’accord des propriétaires, un négociateur immobilier effectue les différentes démarches pour obtenir un mandat. Loin d’être anodin, ce document administratif est indispensable pour finaliser une vente immobilière. Le mandat est un document juridique qui atteste également du pouvoir du négociateur immobilier. En effet, il permet au professionnel de rédiger différents actes juridiques au nom du client qu’il accompagne.

Un ambassadeur auprès d’acheteurs potentiels

Lorsque le négociateur a trouvé un bien intéressant, son rôle est de le promouvoir auprès de clients concernés. Par conséquent, il en rédige une présentation claire et détaillée et l’envoie aux personnes susceptibles d’être intéressées.

Notons qu’un négociateur immobilier est une personne à l’écoute des vendeurs, comme des acquéreurs potentiels. A chaque étape, le négociateur effectue une analyse fine des besoins de sa clientèle afin d’apporter une entière satisfaction.

Un guide de choix lors des visites

Le négociateur immobilier accompagne toujours ses clients lors de la visite d’un bien immobilier. Son rôle est de lui fournir l’ensemble des informations nécessaires susceptibles de le mettre en confiance. Par conséquent, un négociateur immobilier connait chaque aspect du bien qu’il propose à l’acheteur. Aucune question concernant le bâtiment ne doit lui échapper (superficie, date de conception, isolation, etc.).

Il doit également connaître l’environnement immédiat dans lequel se situe le bien en vente (proximité des écoles, des commerces, des transports, etc.). Notons qu’un négociateur immobilier doit mettre en avant les atouts d’un logement sans faire l’impasse sur la transparence autour des points négatifs.

Les astuces pour bien développer son activité de négociateur immobilier

Privilégiez le bouche-à-oreille

Aujourd’hui, un grand nombre d’indépendants choisissent le métier de consultant immobilier. Devant l’offre abondante, il n’est pas toujours facile de sortir du lot. Le négociateur doit privilégier le bouche-à-oreille pour étendre son réseau.

De plus, il lui est important de récolter des avis de clients ou collaborateurs pour que ses futurs clients se fasse une bonne opinion de lui. Certains négociateurs proposent d’ailleurs, sur leur site, des références passées proposant les témoignages de leurs précédents clients.

Etre expert du secteur immobilier

Cela paraît évident, mais l’expertise d’un négociateur immobilier passe par sa connaissance du marché. Il doit être incollable sur tous les sujets de fond comme sur les nouveautés du marché grâce à une veille constante.

Lors du premier rendez-vous avec un client, il est généralement déterminant pour ce dernier de se faire une idée du professionnel qui est en face de lui. Lors du premier échange, le négociateur doit démontrer ses connaissances solides en vue d’établie un climat de confiance et de sécurité pour le client.

Il est fort probable que le client interroge l’expert sur ses outils de communication, sur l’étendue de son réseau ou sur sa stratégie de démarchage. Cela lui permet de tester différents aspects relatifs à la motivation et au savoir-faire du négociateur immobilier.

Démontrer son expérience et sa motivation

Chacun le sait, l’expérience est un point déterminant pour susciter le respect et la confiance. Les clients auront fortement tendance à choisir un négociateur immobilier doté d’une forte expérience sur le terrain.

Généralement, ces derniers se tourneront vers un négociateur avec un minimum de 5 années d’expérience car celui-ci apportera à son client :

  • Un carnet d’adresses plus fourni ;
  • Une vraie connaissance de son milieu professionnel ;
  • Plusieurs formations à son actif (juridique, technique, commerciale), etc.

Cependant, s’il est compliqué de s’appuyer sur l’expérience faute d’en manquer, le négociateur doit redoubler d’efforts pour démonter sa motivation. Activer son réseau et prospecter de manière plus intensive est alors évident et recommandé.

En conclusion

Face à la concurrence, un négociateur immobilier est à l’affût de chaque opportunité pour faciliter l’achat ou la vente d’un bien immobilier. Il convient donc d’être multitâche et doté d’une réelle expérience sur le terrain. Par ailleurs, certains points  comme la capacité d’écoute, les méthodes de communication, ou la détention d’une carte professionnelle valide sont essentiels.


Toutes les actualités