NAVIGATION
Négociateur expert

Les travailleurs indépendants sont soumis à une concurrence de plus en plus importante. Même si l’immobilier s’inscrit sur un secteur porteur, valoriser votre expertise est une mission à ne surtout pas négliger. Vous souhaitez vous démarquer de la concurrence en devenant négociateur immobilier à votre compte ? Analyse des différentes astuces à respecter pour prouver votre détermination et votre savoir-faire.

 

Tout savoir sur le métier de négociateur immobilier

Négociateur immobilier : quelle est sa mission ?

Un négociateur immobilier joue un rôle d’intermédiaire dans la vente de biens immobiliers. Sa mission est de faire le lien entre un vendeur et un acquéreur dans la finalisation d’une transaction immobilière. Le négociateur immobilier est un professionnel qui se démarque par sa polyvalence. C’est pourquoi il dispose d’un profil commercial mêlé à de solides connaissances juridiques.

Le négociateur intervient à différentes étapes, de la prospection jusqu’à la négociation et la mise en vente du bien immobilier. Contrairement à un agent immobilier, le négociateur est un professionnel qui travaille le plus souvent en indépendant. Par conséquent, sa rémunération dépend des commissions prises sur ses transactions immobilières. Le montant de son salaire varie en fonction de différents critères. On cite par exemple son degré de motivation, ses talents commerciaux et la qualité de son réseau dans le secteur.

Quel parcours pour devenir négociateur immobilier ?

Il n’existe à ce jour aucune formation unique pour devenir négociateur immobilier. Toutefois, certains cursus sont valorisés, comme un BTS Professions Immobilières ou une école de commerce spécialisée dans le secteur. La plupart des consultants immobiliers bénéficient aujourd’hui de parcours très divers.

Pour pouvoir travailler, un négociateur immobilier doit justifier d’un diplôme d’État et d’une certification en « négociateur immobilier ». Pour exercer légalement, il doit également s’inscrire au RNCP (Répertoire National des Certifications professionnelles). Une carte professionnelle délivrée par la préfecture de votre département est aussi obligatoire.

Vous devez également détenir un mandat qui vous autorise à travailler pour le compte d’un propriétaire. Notons que souscrire une assurance Responsabilité Civile professionnelle est une démarche inévitable pour exercer.

Négociateur immobilier : quel statut juridique choisir ?

Comme tout indépendant, le négociateur immobilier doit choisir un statut juridique pour pouvoir exercer légalement. Différentes options sont à sa disposition, comme la création d’une entreprise individuelle, une EIRL ou une micro-entreprise connue pour ses formalités allégées.

Aujourd’hui, de plus en plus de professionnels font le choix du portage salarial pour exercer leur profession librement. En effet, ce statut offre au travailleur indépendant les mêmes sécurités qu’un salarié conventionnel. Grâce au portage salarial, le négociateur immobilier bénéficie :

  • D’une prise en charge de ses soins médicaux ;
  • De congés payés ;
  • D’un contrat prévoyance santé ;
  • D’une protection en cas de chômage ;
  • D’une mutuelle d’entreprise ;
  • D’une assurance retraite, etc.

Par ailleurs, la société de portage apporte un soutien non négligeable concernant les tâches administratives et comptables. C’est elle qui s’occupe de verser le salaire mensuel au salarié porté à partir du chiffre d’affaires réalisé. Le négociateur immobilier reste toutefois décisionnaire sur le choix de ses clients, de ses missions, de ses tarifs et de ses horaires travaillés.

Négociateur immobilier : Valoriser une image d’expert

Être autonome et organisé

Un négociateur immobilier exige une certaine polyvalence dans les tâches à effectuer. Par conséquent, être organisé est indispensable pour mener votre mission en toute sérénité. Soyez attentif à dresser un planning clair, en priorisant les missions à effectuer pour la semaine. Traitez les missions importantes en premier et investissez-vous dans une seule mission à la fois.

Pensez aussi à privilégier un espace de travail organisé, avec l’ensemble des dossiers du jour à portée de main. Lorsque la situation s’y prête, soyez capable de sous-traiter certaines missions et n’ayez pas peur de dire non quand cela est nécessaire. En effet, oublier de rappeler un client ou manquer un rendez-vous constitue des erreurs fatales pour votre activité.

Être un expert dans votre domaine

Un négociateur immobilier doit faire face quotidiennement à un grand nombre de défis. L’enjeu est de prouver à vos clients une maîtrise technique des différents aspects de votre profession. Pour véhiculer une image d’expert, vous devez être intraitable sur les enjeux du secteur de l’immobilier en général.

Une connaissance fine des aspects juridiques est aussi indispensable pour être le plus efficace possible dans vos missions. Par ailleurs, l’environnement informatique de votre profession est un aspect à prendre en compte pour réaliser vos missions. N’hésitez pas à vous former aux derniers logiciels immobiliers et à effectuer une veille stratégique sur les aléas du marché.

Privilégier l’empathie et la sociabilité

Le métier de négociateur immobilier exige d’avoir les mêmes qualités qu’un agent commercial. L’enjeu est d’être diplomate, accessible et à l’écoute des besoins de vos clients. Ces derniers doivent tirer profit de vos échanges et rester sur une impression favorable pendant toute la durée de la collaboration.

Par conséquent, le sens du contact est déterminant pour développer votre clientèle. De la même manière, pensez à privilégier une présentation soignée pour inspirer confiance et professionnalisme à chaque instant. En effet, la présentation générale est un vecteur essentiel pour donner envie à un client de prolonger le travail avec vous.

Apprendre à gérer le stress

Le stress est une émotion courante dans la vie de tout indépendant. Par conséquent, un négociateur stressé ou fatigué est plus susceptible de commettre des oublis dans ses missions journalières. Pour garder le cap sur votre profession, pensez à prendre des temps de repos bénéfiques chaque semaine. Les temps de pauses sont aussi essentiels pour prendre du recul et retrouver de l’inspiration dans votre profession.

Conclusion : l’importance de l’expertise

Devenir négociateur immobilier exige expertise et polyvalence au fil des différentes missions. Pour étoffer votre réseau et fidéliser vos clients, n’hésitez pas à cultiver différentes qualités propres à la relation commerciale. Un bon négociateur est un professionnel qui valorise le sens de l’écoute, la réactivité, l’organisation et le savoir-faire. En cultivant le sens du contact, vous étoffez vos relations professionnelles et vous démarquez sur un secteur de plus en plus concurrentiel.


Toutes les actualités