L’arrivée des GAFA bouleverse-t-elle l’avenir de l'immobilier en France ?
Menu

L’arrivée des GAFA bouleverse-t-elle l’avenir du marché immobilier en France ?

Pictogramme GAFA

Les GAFA arrivent, notamment sur le marché de l’immobilier. Si certains affirment qu’il s’agit d’une réelle opportunité, d’autres au contraire craignent une mise en danger du métier d’agent immobilier. Il est temps de faire le point sur les conséquences réelles de l’arrivée de géants du Web dans le marché de l’immobilier, notamment en France.

Un secteur en perpétuelle évolution

Le marché immobilier est en constante évolution. Ces dernières années notamment, de nouveaux outils ont été intégré pour ajuster le travail des acteurs de l’immobilier. Ces derniers ont accepté de revoir une partie de leur modèle économique pour s’adapter aux exigences d’une clientèle modernes. Malgré tout, le modèle de base reste le même, c’est-à-dire que généralement, l’acquéreur est mis en relation avec le propriétaire via un agent immobilier. Cependant, l’arrivée des GAFA pourrait remettre ce modèle en cause, et ouvrir de nouveaux horizons. Pour rappel, les GAFA sont les quatre géants américains de l’Internet fixe et mobile, à savoir Google, Apple, Facebook et Amazon.

Une arrivée inévitable sur le marché immobilier

Les GAFA ont une influence absolument indéniables sur les populations occidentales. Ils ont à leur disposition une force de frappe inégalable, et dispose d’une connaissance clients importante. Google et Facebook notamment sont des modèles démographiques permettant d’affiner un ciblage précis. Il faut savoir que ces instruments en ligne disposent d’informations précises concernant par exemple le nombre d’enfants, le secteur géographique, les centres d’intérêt… Les professionnels de l’immobilier peuvent bien entendu utiliser ces informations pour promouvoir leurs annonces et ainsi espérer un retour sur investissement plus rapide.

Les audiences, notamment dans l’outil publicitaire Facebook, sont très précises, et ce ciblage optimise indéniablement le travail de l’agent immobilier. Dans ce cas précis, l’arrivée des GAFA dans le secteur de l’immobilier est une véritable opportunité pour accroître les performances, notamment en termes de ventes immobilières.

Des développements ingénieux et… dangereux

Malheureusement, Facebook par exemple, a lancé une Marketplace en 2017 en France. Et cette fonctionnalité permet de mettre en relation des vendeurs et des acheteurs. Il est donc tout à fait possible d’être autonome dans la gestion de la vente immobilière grâce à ce système qui, là encore, permet un ciblage très précis. Il semblerait que de nombreux biens immobiliers aient pu être vendus grâce à cette Marketplace ces derniers mois. Google a également bien compris les enjeux du marché immobilier et investit depuis déjà plusieurs années dans des portails qui ont de plus en plus d’influences. Certes le phénomène est plutôt américain, mais il tend à se développer dans notre pays ces derniers mois.

La gestion des transferts de fonds

Depuis quelques mois, les transferts de fonds en ligne ont le vent en poupe. Citons à titre d’exemple encore une fois Facebook, qui offre la possibilité de transférer de l’argent grâce à l’application Messenger depuis le mois de novembre. Google également travaille sur la dématérialisation de la transaction immobilière. Imaginez donc le bouleversement si les GAFA permettent aux particuliers de transférer eux-mêmes l’argent directement en ligne dans le cadre d’une transaction immobilière. La donne serait alors totalement modifiée. Et les conséquences seraient terribles pour les agences immobilières.

Une protection française

Cependant, ces bouleversements liés à l’arrivée des GAFA sur le marché de l’immobilier sont encore peu importants dans notre pays. En effet, en France, les GAFA sont confrontés à des difficultés administratives qui complexifient ces développement. De même, la fiscalité française est particulière et protège les acteurs de l’immobilier, du moins pour le moment. Les agents immobiliers auraient donc un bel avenir devant eux dans l’hexagone, ce qui est une bonne nouvelle.

Et la limite n’est pas uniquement fiscale et administrative. En effet, d’un point de vue sociologique, il semble que les Français soient encore réticents à confier leur bien immobilier aux GAFA. Ils sont frileux à l’idée de tout faire en ligne, et souhaitent avoir recours à des professionnels rassurants et experts pour vendre ou acheter un bien immobilier. Ce qui est une bonne nouvelle évidemment !

Des adaptations nécessaires

Les acteurs de l’immobilier ont toutefois intérêt à rapidement évoluer et à s’inspirer des GAFA pour modifier leurs habitudes et proposer de nouveaux outils d’aide à la vente immobilière. C’est en intégrant ces outils et en utilisant stratégiquement les ciblages offerts par les GAFA et notamment Facebook qu’ils pourront réussir leur transition vers un avenir radieux.

L’arrivée des GAFA sur le marché de l’immobilier est une réalité qu’il faut impérativement prendre en compte pour adapter la stratégie des acteurs de ce secteur en perpétuel mouvement. Il est essentiel d’intégrer les nouveaux outils et de répondre aux besoins d’une clientèle plus exigeante.

 


Toutes les actualités