NAVIGATION
Photo

Aujourd’hui, nos équipes sont allés à la rencontre de Pascal Beuvelet (à droite), président du réseau de mandataire The Doorman. Fort d’une expérience solide dans le domaine de entrepreneuriat mais surtout dans l’immobilier, c’est avec enthousiasme et passion qu’il nous partage son expérience et les perspectives d’avenir du secteur.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à tous, je m’appelle Pascal Beuvelet.

Je suis président du réseau du réseau de courtage In&Fi Crédits (100 agences, 350 collaborateurs) et du réseau de mandataires immobiliers The Door Man.

Je suis entrepreneur, fils d’entrepreneur, petit-fils d’entrepreneur… l’entrepreneuriat fait partie de notre ADN familial. Formation Ecole Supérieur de Commerce avec début dans les entreprises familiales où j’interviens dès 1971 au côté mon père promoteur.

En 1975, avec le soutien familial je lance ma propre activité de promotion immobilière, transaction et gestion locative en région parisienne.

Dans les années 80 lors d’un voyage aux USA, j’ai découvert le réseau Century 21 auquel j’ai immédiatement adhéré dès son implantation en France et dont je suis l’un des membres fondateurs.

Pouvez-vous nous en dire un peu The Doorman ?

The Door Man est une création, invention de notre associé Pierre-Arnaud Mazzanti (à gauche) que nous connaissons depuis ses 14 ans. Pierre Arnaud est un des très grands professionnels de l’immobilier en France. Il a développé jusqu’à 10 agences Century avant de prendre la direction nationale du Fichier AMPI, un groupement de près de 4 000 agences immobilières partageant leurs mandats exclusifs.

Depuis 2015, ensemble, nous avons passé des heures de discussions en analyse de notre profession en matière d’organisation, de services, de communication, de montant d’honoraires et d’évolution des besoins de nos clients.

Fin 2018 nous avons lancé The Door Man notre réseau national de mandataires. Nous n’avons aucun prérequis en ce qui concerne l’expérience ou le diplôme. Je dirai même que les débutants sont fortement recherchés. En effet, nous disposons de formations expertes et de soutiens humains constant sur le terrain qui mettent nos collaborateurs en situation de totale confiance juridique et commerciale.

Comment se développe un réseau de mandataires ?

Créer un réseau de mandataires est avant tout une stratégie de conquête commerciale développée par une agence immobilière via le recrutement de collaborateurs indépendants et le transfert de « Savoir-Faire », techniques, outils et procédures.  L’objectif est d’être présent sur tout le territoire national grâce à un système de recrutement « parrain/filleul ».

Quelles sont les offres proposées par The Doorman ?

The Door Man propose deux offres de collaboration suivant les profils.

Une offre « approche du marché » avec une rémunération de 50% sur le CA. Elle est parfaitement adaptée pour les débutants, les slasheurs/slasheuses qui exercent simultanément plusieurs activités et tous ceux qui n’envisagent pas de faire de l’immobilier à temps complet.

Une offre « acteur du marché » avec une rémunération de 70% sur le CA et un pack à 279 €. Elle est construite pour ceux qui ont une expérience métier et qui veulent en faire une activité à temps complet.

Nous avons plusieurs avantages différenciants dont les plus importants sont :

Notre accompagnement terrain, en permanence assuré par des professionnels aguerris rémunérés par la tête de réseau.

Des parcours juridiques, commerciaux et administratifs 100% digitalisés d’une extrême simplicité à mettre en œuvre.

Nos mandats exclusifs ACCESS et PREMIUM qui sont de formidables moyens de conquête commerciale.

Comment avez-vous connu le portage salarial ?

En réalité, j’ai toujours connu le portage salarial mais sans avoir d’informations précises concernant ses modalités d’application et mise en œuvre.

Avec Pierre-Arnaud nous avons rencontré David Rivière et Frédéric Camus avec lesquels nous avons échangé afin de bien comprendre la relation tripartite construite entre un collaborateur, FCI Immobilier et notre société The Door Man.

À la suite de cette rencontre, nous avons pris la décision de mettre l’option portage salarial au libre choix des candidats qui envisagent de nous rejoindre.

J’estime que cette formule est de nature à répondre aux attentes plus « sécuritaires » de certains profils.

Notre choix de FCI Immobilier est directement lié aux services que des professionnels de l’immobilier peuvent apporter à d’autres professionnels de l’immobilier.

Dans notre partenariat nous comptons sur le soutien pédagogique que Frédéric Camus, David Rivière apporteront aux interrogations de nos conseillers.

Comment voyez-vous l’évolution du marché immobilier dans les temps à venir ?

Le marché immobilier se porte très bien. Les taux sont bas et l’appétence à la propriété immobilière ne se dément pas.

Je pense sincèrement qu’avec une progression de leurs effectifs de plus de 20% par an et d’un maillage de plus en plus intensif les réseaux de mandataires vont devenir de plus en plus puissants.

En revanche, je pense que les agences vitrées « pure player » en transaction immobilière vont terriblement souffrir de cette nouvelle stratégie de conquête commerciale qui autorise des développements rapides à moindre coût et permet donc de mieux rémunérer les collaborateurs.

Ce qui est désormais très clair c’est que les réseaux de mandataires modifient significativement la norme de redistribution financière dans la chaîne transaction.

 

D’après votre expérience professionnelle, quelles sont les qualités à avoir pour réussir dans l’immobilier ?

Il est important d’être optimiste et d’avoir l’audace pour se lancer, car il s’agit d’une activité individuelle où chacun construit ses propres résultats.

Il est nécessaire d’être curieux pour en savoir toujours plus et avoir l’envie de se perfectionner pour gagner en confiance.

Pour finir, il faut être empathique, aimer notre métier et être en capacité d’en parler spontanément autour de soi.


Tous les témoignages