Menu

Rédiger une annonce immobilière efficace et conforme

Vitrine annonces immobilières

Rédiger une annonce immobilière est loin d’être aussi simple qu’on a tendance à le penser de prime abord. En effet, il est indispensable de suivre quelques règles essentielles pour mettre en vente votre bien immobilier. Des règles pratiques et stratégiques, mais également légales ! Laissez-nous vous donner quelques astuces pour rédiger une annonce à la hauteur de vos espérances.

Une annonce séduisante avant tout

Vous devez vous mettre à la place de l’acheteur, et donc rédiger une annonce séduisante qui va attirer l’attention. Bien évidemment, vous devez dans un premier temps vous concentrer sur le titre qui doit être explicite mais pas trop précis pour donner envie de découvrir le reste de l’annonce. Il faut décrire le bien, sa localisation et sa superficie. Le reste viendra ensuite. Les caractéristiques précises seront intégrées dans la suite de l’annonce.

Une annonce lisible

Il est déconseillé de faire une annonce trop longue. Bien évidemment, vous avez beaucoup de choses à dire sur le bien immobilier mais… il faut rester raisonnable. Précis certes, mais il n’est pas utile de mentionner tous les détails. Sachez que les informations essentielles sont bien évidemment la superficie, l’exposition, le nombre de pièces, la vue, le jardin, le calme, l’emplacement… Et vous pouvez ajouter quelques informations subjectives en utilisant des termes comme élégant, moderne ou encore authentique.

Une annonce compréhensible

Pour qu’une annonce immobilière soit compréhensible, elle doit être soignée. Vous devez donc éviter les abréviations et les fautes d’orthographe. De même, ne rédigez jamais tout en majuscule car la lecture est moins agréable. Il faut songer à aérer votre texte en sautant des lignes. Les phrases courtes ainsi que les Bullet points sont appréciés pour faciliter la lecture. Plus vous donnerez d’informations rapidement, plus votre annonce sera lue jusqu’au bout. Ce qui est, ne nous le cachons pas, le but ultime !

Une annonce bien référencée

Les ventes immobilières se jouent de plus en plus sur le Web. Il faut donc penser référencement lorsque vous rédigez votre annonce immobilière. Pour que les moteurs de recherche apprécient votre annonce et la remontent dans les positions, il faut hiérarchiser vos informations et utiliser des mots de transition. Vous devez également privilégier un contenu supérieur à 250 mots. Et n’oubliez pas de faire des phrases courtes. Enfin, n’utilisez jamais la même annonce sur tous les supports car c’est considéré comme du Duplicate Content et vous ne respectez pas l’une des principales règles du Web consistant à produire des contenus uniques.

Une annonce conforme aux exigences légales

La loi ALUR de janvier 2017 a fixé de nouvelles obligations relatives à l’information des consommateurs par les professionnels dans le cadre d’une transaction immobilière. Les petites annonces immobilières sont concernées par ces obligations. Il est ainsi obligatoire, pour les annonces mettant en vente un bien immobilier, d’afficher de nouvelles informations concernant notamment les honoraires qui seront à la charge de l’acquéreur, et donner le montant en pourcentage de la vente. Il faut également rappeler que d’autres honoraires seront à la charge du vendeur. Enfin, sur les supports digitaux, il est obligatoire d’afficher les barèmes d’honoraires des professionnels de l’immobilier. Les obligations sont sensiblement les mêmes pour la location concernant les honoraires, mais il faut également indiquer le montant du complément de loyer si applicable, les modalités de récupération des charges locatives, et le montant du dépôt de garantie.

Vous l’aurez compris, rédiger une annonce immobilière ne s’improvise pas et nécessite un réel savoir-faire. Entre les obligations légales et les critères nécessaires pour la mise en avant du bien immobilier, les techniques de rédaction sont de plus en plus contraignantes.


Toutes les actualités