Financement participatif dans l’immobilier : un succès grandissant
Menu

Pourquoi les plateformes de financement participatif remportent-elles un tel succès dans le secteur de l’immobilier ?

Financement participatif crowdfunding

Les plateformes de financement participatif dédiées à l’immobilier fleurissent. Et malgré la défaillance du promoteur Terlat l’année dernière, les investisseurs répondent présents. Une étude a été publiée le 23 mai dernier par le cabinet d’études Xerfi, et la crédibilité ne semble pas réellement remise en cause. Retour sur cette analyse particulièrement précise et intéressante.

Des levées de fonds conséquentes

Il faut savoir que les levées de fonds dans le secteur du l’immobilier peuvent être compliquées. Ce n’est pas forcément simple de trouver des investisseurs, notamment dans le contexte actuel. Or, il existe un moyen appelé le crowdfunding. Le secteur de l’immobilier est de plus en plus concerné par cette technique de financement. En effet, les montants provenant directement de ces plateformes de financement participatif ont augmenté considérablement. Et c’est bien loin d’être terminé. En effet, d’après cette étude, les montants devraient doubler d’ici la fin de l’année 2019. On parle de près de 220 millions d’euros !

Un engouement sans précédent pour le financement participatif

Le financement participatif remporte un succès important auprès des Français. Il faut avouer que c’est une belle manière de participer activement à un projet en lequel on croit. Et le secteur de l’immobilier n’échappe pas au phénomène. En effet, l’investissement dans la pierre reste un point d’orgue pour les Français qui cherchent à placer leur argent. Et le crowdfunding immobilier répond à leurs besoins et à leurs attentes. D’autant plus que le rendement se situe entre 9 et 12 %, ce qui est plutôt encourageant. On trouve principalement deux plateformes dominantes dans le secteur de l’immobilier à savoir Wiseed et Anaxago, qui opèrent d’ailleurs également dans d’autres domaines comme la santé par exemple. D’autres plateformes également commencent à devenir des références comme Lendix et ClubFunding.

Un système performant et attrayant pour les internautes

Lorsqu’un projet est présenté à de futurs éventuels investisseurs, il est d’ores et déjà contrôlé par les plateformes de financement participatif. Les internautes ont confiance et peuvent ainsi limiter leurs risques en misant sur tel ou tel projet. C’est un point important qui permet de comprendre l’engouement sans précédent pour les plateformes de crowfunding dans le secteur de l’immobilier. Le marché attire de nombreux investisseurs, mais aussi plusieurs opérateurs. En effet, dans l’analyse Xerfi, on découvre une multiplication du nombre d’intervenants, même si seulement cinq acteurs collectent les trois quarts des sommes amassées sur ces plateformes.

Une concentration inévitable ?

Il existe donc plusieurs plateformes qui se disputent le marché de l’immobilier en termes de financement participatif. Malheureusement, d’après cette analyse, les trente-cinq acteurs actuellement comptabilités ne devraient pas réussir à tous s’en sortir. De ce fait, il semble que la concentration soit une possibilité, notamment à cause de leur mode de rémunération qui n’est pas viable sur le long terme. C’est en tout cas la conclusion tirée par l’analyse. L’avenir nous dira ce qu’il en est réellement !


Toutes les actualités