NAVIGATION
Quelles sont les éléments à prendre en compte pour un crédit immobilier ?

Pour beaucoup de français, l’acquisition d’un bien immobilier est une étape importante au cours de leur existence. Vous vous intéressez aux questions en lien avec l’achat d’une maison et souhaitez connaître les étapes d’un crédit immobilier ? Signature d’un compromis, montage de dossiers, délai de réflexion…autant de points cruciaux qui détermineront l’aboutissement du projet. Nos experts vous partagent les éléments à prendre en compte dans ce type d’opérations.

La définition du projet immobilier

L’achat d’une maison ou d’un appartement n’est pas un projet à prendre à la légère. En effet, il est essentiel de définir le projet le plus précisément possible avant le lancement de l’opération. Un projet d’achat immobilier varie sensiblement d’un acquéreur à un autre. L’enjeu pour les futurs propriétaires est d’être parfaitement au clair avec leurs attentes.

S’agit-il d’acquérir une maison ou un appartement ? Les acquéreurs souhaitent-ils le confort du neuf ou le cachet de l’ancien ? Par ailleurs, les acheteurs sont-ils prêts à s’engager dans la réalisation de travaux plus ou moins importants ? D’autres critères sont aussi déterminants dans la recherche d’un achat immobilier. C’est le cas par exemple de :

  • La superficie et le nombre de pièces ;
  • La localisation (proximité avec les écoles, les commerces, le travail, etc.) ;
  • Les services supplémentaires (balcon, ascenseur, cave, garage, terrasse, jardin, etc.).

Pour éviter les déceptions, il arrive qu’il soit nécessaire d’effectuer plusieurs visites pour évaluer précisément la qualité d’un bien. En effet, il est possible que certaines failles ne soient pas visibles au premier coup d’œil. L’acquisition d’un bien immobilier dépend également du budget actuellement à disposition des acquéreurs.

Par ailleurs, la rencontre avec un conseiller financier peut aider les acheteurs à déterminer plus précisément l’enveloppe budgétaire. Cette mesure permet ainsi d’évaluer objectivement les capacités d’emprunt et d’envisager la faisabilité du projet. Notons qu’il existe également des simulateurs en ligne gratuits pour donner une idée sur la question.

Trouver le logement idéal

Une demande de crédit immobilier implique d’avoir trouvé, au préalable, le logement correspondant aux souhaits de l’acquéreur. Pour augmenter vos chances de l’obtenir, il est possible d’effectuer rapidement une offre d’achat au propriétaire.

L’acceptation de ce dernier se traduit ensuite par la signature d’un compromis de vente. Loin d’être anodin, ce document engage l’acheteur et le revendeur à conclure la transaction. Toutefois, une clause suspensive est obligatoire pour évaluer une date butoir avant laquelle le prêt immobilier doit être obtenu. Généralement, la clause suspensive implique une durée de 45 jours à partir de la signature du compromis de vente. En cas de non-obtention du prêt, le compromis de vente sera tout simplement annulé, et le bien immobilier remis sur le marché. Notons que les documents de refus bancaires devront toujours être justifiés auprès du propriétaire.

La recherche d’un crédit

Nous l’avons vu, il existe un délai de 45 jours pour obtenir un crédit immobilier intéressant. L’enjeu est donc de démarcher plusieurs organismes bancaires pour faire jouer la concurrence. Plus les démarches sont multiples, plus les chances sont grandes d’obtenir de meilleures conditions de financement et par conséquent, de faire réduire le coût du prêt.

Notons qu’un courtier est en mesure d’effectuer les démarches à la place de l’acquéreur afin d’apporter un appui solide. Ce professionnel aborde la possibilité d’aide à l’achat, comme le prêt à taux zéro ou le prêt à l’accession sociale par exemple. Il est également celui qui accompagne l’acheteur dans le montage de votre dossier. Un courtier reste donc un intermédiaire de choix entre les acheteurs et les banques. Toutefois, notons que les frais de mandats seront à la charge du futur acquéreur.

La préparation d’un dossier solide

Le montage du dossier est une étape essentielle qui sera abordée avec le conseiller bancaire dès le premier rendez-vous. L’enjeu est donc de constituer un dossier solide pour donner envie aux banques de soutenir le projet d’achat immobilier. Durant ce rendez-vous, différents points sont abordés, comme :

  • Le type de prêt ciblé ;
  • Les taux d’intérêt (variable ou fixe) ;
  • La durée de remboursement ;
  • Le montant des mensualités ;
  • L’assurance de prêt, etc.

Lorsque le dossier est complet, le conseiller financier l’envoie à sa hiérarchie pour obtenir un accord de principe. Notons que le futur acquéreur devra attendre entre 10 jours et 3 semaines avant d’obtenir une réponse de l’organisme de prêt. Il se peut que l’acheteur obtienne un accord de principe sous certaines réserves (comme la signature d’un contrat de travail par exemple).

Si l’offre de prêt est accordée, l’acheteur le recevra par courrier sous forme de lettre recommandée. Ce dernier aura un délai de 10 jours pour renvoyer l’offre signée.

Notons que chaque banque évalue les dossiers sous des critères bien précis. C’est la raison pour laquelle un acheteur peut obtenir un refus ou une validation de son dossier d’une banque à l’autre. C’est pourquoi, il est primordial de rencontrer un maximum d’établissements pour augmenter les chances de réussites.

Finaliser l’achat immobilier

L’achat d’un bien immobilier nécessite l’intervention d’un notaire pour réaliser l’acte de vente définitif. Ce document à valeur juridique est signé par l’acquéreur et le vendeur. Le notaire garantit, quant à lui, la régularité de la transaction immobilière et la sincérité des deux parties.

Par conséquent, l’acte de ventre définitif sécurise pleinement la transaction immobilière. Le notaire appose également une signature sur le document, et remet quelques jours plus tard un titre officiel de propriété aux nouveaux acquéreurs. Notons que le début du remboursement du prêt démarre un mois après la signature de l’acte de vente définitif.

En conclusion

L’achat d’un bien immobilier est un projet déterminant qui engage les acheteurs sur plusieurs années. Il est essentiel de bien choisir le logement avant de s’engager et de déterminer les failles éventuelles. Les acheteurs doivent donc comparer un maximum d’offres pour avoir une vision globale du marché de l’immobilier actuel. Par ailleurs, il est également important de démarcher de nombreuses banques, surtout dans une période où les négociations s’annoncent plus difficiles.


Toutes les actualités