Menu

Vers une chute de l’immobilier en 2018 ?

Photo Chute de l’immobilier en 2018

Avec la diminution des taux d’emprunt au cours de l’année 2017, les prix de l’immobilier avaient augmenté. Cependant, depuis le début de l’année 2018, on constate notamment une chute de la demande en immobilier et les prix de vente ont tendance à stagner ou diminuer également. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir l’état actuel du marché de l’immobilier.

 

 

Des records en 2017

Il faut savoir que de nombreux biens immobiliers ont été vendus au cours de l’année 2017 battants des records (près d’un million de transactions de logements anciens). En effet, les taux d’emprunt étant relativement bas, cela a permis à de nombreux français de pouvoir se lancer dans l’aventure et de devenir propriétaires. N’oublions pas également de préciser que la baisse du chômage a favorisé l’augmentation des ventes. Cependant qui en a vraiment profité ? On peut alors évoquer la magnifique ville de Bordeaux avec une augmentation de 12,7 % des ventes, Brest avec 9,3 % ou encore Lyon avec 8,5 %. Cependant, les ventes actuelles commencent véritablement à stagner et cela dans toutes les villes de France, y compris les plus grandes.

Un marché en ralentissement

Les ventes sont actuellement en diminution et cela même dans la capitale. Cependant, cela ne signifie pas pour autant que les prix de vente des biens immobiliers sont revus à la baisse, au contraire. En effet, il serait nécessaire que les taux d’emprunt augmentent considérablement pour pouvoir réduire les prix de vente de tous les biens sur le marché. Actuellement, les taux permettent généralement d’emprunter à hauteur de 210 000 €, ce qui correspond à un bien qu’il est nécessaire de rénover et cela n’intéresse plus la majeure partie des foyers français. On peut également évoquer d’autres problèmes présents dans certaines villes de France comme Nantes dont la demande en biens immobiliers est toujours plus forte que l’offre présente sur le marché.

C’est le moment de négocier !

Étant donné que le marché est actuellement en stagnation ou en recul, cela est donc favorable aux futurs acheteurs. En effet, ces derniers pourront alors se permettre de négocier le prix d’achat de leur bien immobilier, notamment car les acheteurs potentiels sont bien moins nombreux sur le marché de l’immobilier. Les marges de négociation devraient alors être plus conséquentes, aux alentours de 8 %, contre un taux de négociation de 4 % au cours de l’année 2017.

Quel avenir pour les taux d’emprunt ?

On peut se demander également comment vont évoluer les taux d’emprunt au cours de cette nouvelle année et pour les années à venir. Selon les professionnels de l’immobilier, aucun changement spectaculaire n’est à prévoir. On estime qu’à la fin de l’année 2018, le taux devrait être de 1,65 %. Dans tous les cas, la Banque de France constate un véritable ralentissement des demandes de prêt immobilier cette année, en comparaison à l’année précédente. L’euphorie devrait être donc rapidement freinée par la réalité actuelle du marché de l’immobilier.

Pour conclure, on peut espérer que le marché de l’immobilier évolue cette nouvelle année avec éventuellement des baisses de prix, mais il serait nécessaire que les taux d’emprunt augmentent considérablement. La suite au prochain épisode…


Toutes les actualités