NAVIGATION
Tout savoir de l’habitat intergénérationnel

Les liens entre les générations sont essentiels et peuvent permettre de développer des projets innovants dans le secteur de l’immobilier. Vous êtes négociateur immobilier et souhaitez mieux connaître les enjeux de l’habitat intergénérationnel ? Notre article détaille les contours de cette forme d’habitat ainsi que les pistes de réflexion en cours pour le développer.

 

Penser de nouvelles formes d’habitat

Il existe une réflexion intense sur les moyens d’optimiser le parc de logements existants. En effet, même si les pratiques sont majoritairement classiques, des formes alternatives existent pour repenser l’habitat et ses fonctionnalités.

Ainsi, plusieurs formes d’habitat émergent pour contrer la hausse des prix de l’immobilier. Parmi ces solutions alternatives, nous avons :

  • Les habitats participatifs et coopératifs. Dans ce type de projet, plusieurs familles décident d’acquérir un terrain et des logements à plusieurs pour s’y installer. Les décisions sont prises collégialement tout au long du processus.
  • Les occupations temporaires. Certains particuliers ou organismes décident d’être locataires temporaires de lieux destinés à subir des travaux et transformations. Cette solution vient optimiser les espaces existants en profitant des moindres moments de disponibilités.
  • Les colocations. Bien connu des étudiants et des jeunes actifs, il s’agit souvent de louer un bien plus spacieux en se répartissant le loyer et les charges. Les colocations se développent de plus en plus avec des locataires qui recherchent une forme de vie en communauté. L’argument financier devient alors secondaire.

Ainsi, repenser l’habitat consiste à mélanger différents publics et à imaginer de nouveaux usages. Dans ce contexte, l’habitat intergénérationnel apparaît lui aussi comme une solution innovante et socialement utile.

L’habitat intergénérationnel : principes et enjeux

L’habitat intergénérationnel est une forme d’habitat qui, comme son nom l’indique, rassemble plusieurs générations dans un même bâtiment. La répartition des logements peut se faire équitablement entre les étudiants, les familles et les personnes âgées.

Dans les principes et valeurs de l’habitat intergénérationnel, les relations humaines sont très importantes. Il s’agit de lutter contre les formes d’isolement qui peuvent toucher les personnes âgées. Ainsi, l’objectif n’est pas seulement de juxtaposer différents publics mais de créer du commun et de la vie sociale.

En règle générale, l’habitat intergénérationnel fait une grande place à des espaces communs et partagés au sein du bâtiment. Il peut s’agir de services utiles à tous et créant du lien social.

Un ensemble immobilier intergénérationnel peut regrouper plusieurs centaines de logements. Il ne s’agit donc pas toujours de projets restreints mais bien d’espaces de vie avec de nombreux foyers.

Le cas des colocations intergénérationnelles

L’habitat intergénérationnel ne doit pas être confondu avec les colocations intergénérationnelles. Ces dernières regroupent, sous un même toit, des générations qui n’ont pas de lien de parenté, ni directs ni indirects.

Cette forme d’habitat implique également une bonne entente entre les différentes générations. Elle repose, toutefois, sur un principe fort d’entraide :

  • Les locataires, souvent jeunes, apportent une aide quotidienne et une présence rassurante. Dans certain cas, cela suppose une formation aux gestes utiles et aux bonnes pratiques.
  • Les propriétaires, souvent âgés, louent à un prix accessible des espaces volumineux dans des villes étudiantes. Il peut s’agir, par exemple, de louer une chambre dans une maison de ville.

Les jeunes locataires ont accès à l’ensemble des espaces du logement. Néanmoins, la chambre du locataire peut être considérée comme un espace privé au sein duquel le propriétaire ne pénètre pas.

Ainsi, pour un négociateur immobilier, la connaissance fine des différentes formes d’habitat et notamment de l’habitat intergénérationnel permet d’apporter de meilleures solutions à ses clients.

Cette forme d’habitat permet, dans un certain nombre de situations, pour des propriétaires âgés, de continuer à avoir une vie sociale active tout en restant chez soi.

Les enjeux de l’habitat intergénérationnel

Le développement de l’habitat intergénérationnel nécessite de prendre en compte un certain nombre de sujets en lien avec la perte d’autonomie. Plusieurs axes de réflexion deviennent alors structurants pour comprendre les enjeux.

La question du maintien à domicile des propriétaires

L’objectif premier de toutes les réflexions sur le sujet réside dans la volonté de vouloir maintenir à la maison les personnes âgées. En effet, elles y ont leurs habitudes, leurs connaissances et leur quotidien.

Toutefois, le logement en question n’est pas toujours adapté aux besoins d’une personne âgée. Les actions doivent se concentrer sur deux axes :

  • L’adaptation du logement aux contraintes de la vieillesse. Les logements doivent donc intégrer un certain nombre d’équipements pour permettre la vie quotidienne de résidents âgés. Ainsi, dans certaines résidences, de nombreux travaux sont nécessaires.
  • L’accueil d’habitants permettant d’aider au quotidien. Ce point nécessite alors de penser le prix de certains biens immobiliers. Ils doivent être suffisamment accessibles pour permettre une mixité sociale.

Le maintien à la maison est une condition sine qua non de l’habitat intergénérationnel. Dans le même temps, le maintien à domicile nécessite souvent une aide et donc une présence d’habitants plus jeunes.

Le financement des résidences intergénérationnelles

Les résidences intergénérationnelles fonctionnent souvent grâce à l’aide de salariés et de bénévoles. L’objectif est d’impliquer au maximum les habitants pour que les services proposés soient pérennisés et que différentes générations puissent continuer à cohabiter.

Les réflexions actuelles portent donc sur la pérennisation des financements des résidences intergénérationnelles. Il s’agit alors de mettre en place des crédits, alloués par l’État, pour permettre le fonctionnement dans la durée de ce type d’habitat.

Il convient de souligner qu’aujourd’hui une personne âgée peut cumuler les aides au logement et l’APA en cas de maintien à domicile. Ces aides financières individuelles sont précieuses pour permettre aux personnes âgées de continuer à rester chez elles.

Devenir négociateur immobilier grâce au portage salarial

Les agences immobilières sont de plus en plus nombreuses à faire appel aux sociétés de portage salarial pour travailler avec des professionnels qualifiés.

Le portage salarial apporte, à ce titre, une sécurité réelle et une flexibilité appréciable pour les agences immobilières.

Dès lors, le portage salarial devient une solution intéressante pour les professionnels souhaitant exercer dans les métiers de l’immobilier.

Les équipes FCI Immobilier sont à votre entière disposition pour étudier votre situation et pour répondre à vos questions sur les contrats en portage salarial.

Rate this post

Toutes les actualités