NAVIGATION
constructeurs-immobiliers

Les chiffres relevés en juillet aux États-Unis montrent une hausse significative du prix des biens immobiliers. Certains observateurs se montrent néanmoins plus prudents avec la peur que le marché s’effondre. Pour d’autres, le secteur va poursuivre son évolution. Le prix serait porté à augmenter dans les mois qui suivent. Reste à savoir comment tirer profit de cette opportunité.

L’immobilier fait partie des secteurs dont l’activité a été ralentie par la pandémie. L’impact s’est fait sentir au niveau des constructeurs immobiliers, qui ont dû cesser temporairement leur travail. Cela a conduit à une baisse des offres disponibles sur le marché. Résultat : le prix a augmenté.

La situation ne risquerait cependant pas de changer malgré la reprise des travaux. Cette tendance à la hausse serait maintenue dans les mois à venir. Cela représente une aubaine pour les investisseurs. De plus, les demandes seraient nombreuses. Certains acheteurs n’attendraient que le bon moment pour concrétiser leur achat. Le taux bas appliqué par les banques pourrait en outre encourager les investissements.

Une tendance qui va durer

En France, le bilan du 2ème trimestre montre une reprise des activités après les mois marqués par le confinement et les restrictions sanitaires. Le secteur aurait même retrouvé son rythme d’avant la Covid-19. En tout, les professionnels auraient lancé la construction de 95 000 logements entre avril et juin 2021. Cela représente une hausse de deux tiers par rapport à la même période en 2020.

Le ministère de la Transition écologique parle également de 112 600 permis accordés pour des constructions à venir. Ce chiffre dénote une évolution d’un tiers comparé à celui de 2020. Cependant, l’année dernière ne peut cependant pas constituer une référence compte tenu de la situation avec l’épidémie. Les données de 2021 ont aussi été confrontées aux statistiques d’avant la crise sanitaire en 2019. Elles reflètent une croissance qui reste limitée : 0,7 % pour les constructions et 0,2 % pour les permis délivrés.

Ces chiffres cachent en outre un écart important entre les immeubles et les maisons. Plus de 50 000 maisons auraient été construites pendant le deuxième trimestre de 2021. Leur nombre aurait augmenté de 20 % comparé à celui de 2019. En revanche, une baisse de 10 % a été relevée pour les immeubles malgré les 50 000 constructions lancées.

Comme dans l’Hexagone, les activités de construction ont aussi repris depuis peu aux États-Unis. Malgré cette relance, certains observateurs restent sceptiques quant à une éventuelle chute du prix. En effet, les logements construits actuellement ne seraient pas disponibles avant la fin de l’année 2022.

Par ailleurs, si elles doivent réellement impacter le marché, l’effet serait moindre. L’évolution du prix resterait inévitable. Cependant, il pourrait augmenter plus lentement dès que les nouvelles constructions seront mises sur le marché.

Un autre élément est aussi pris en compte et contribuerait à la hausse des demandes de logement. Il s’agit des économies réalisées pendant la pandémie.

Investir dans une plateforme spécialisée dans la transaction en ligne

Les foyers qui ont réussi à se constituer une épargne pourront l’investir dans l’immobilier. À cela s’ajoutent les Milleniaux qui feraient désormais partie des potentiels acheteurs. Une bonne partie d’entre eux réfléchirait actuellement à l’achat de leur futur logement. Certains n’attendraient plus que le moment opportun pour passer à l’acquisition. Sans oublier que la pandémie a fait bondir la valeur des biens immobiliers.

Ces éléments regroupés constitueraient un moteur de croissance pour le marché immobilier. La hausse des demandes s’accompagne toutefois d’une augmentation du prix. Aux États-Unis, l’indice S&P CoreLogic Case-Shiller du 27 juillet 2021 indique une hausse de 17 % du prix des maisons en mai 2021.

Ce chiffre met en avant l’opportunité qui s’offre aux investisseurs immobiliers. Il faut néanmoins tenir compte des risques avec les éventuels effondrements du marché prévus par certains professionnels du secteur. L’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine immobilier s’avère plus que jamais utile. Il saura guider les investisseurs dans leurs placements avec ses connaissances et son expérience du marché.

Il est possible qu’un CGP opte pour un contrat en portage salarial immobilier. Ce type de contrat permet de maintenir sa masse salariale et de maîtriser son budget. En effet, le CGP sera embauché et lié à une entreprise de portage. L’investisseur, en sa qualité de donneur d’ordre, conclura ensuite un contrat de prestation avec cette dernière.

Pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans des biens, il existe une autre manière de profiter des opportunités existantes. Elle consisterait à effecteur des placements dans une plateforme spécialisée dans les transactions en ligne. En effet, les Milleniauxs constitueraient aujourd’hui une bonne partie des potentiels acquéreurs. Des consommateurs qui ont une appétence pour l’achat en ligne, et ce, même pour les biens immobiliers.

Il serait donc possible qu’à l’avenir, les acquéreurs achètent leur maison en ligne comme ils le font pour les vêtements ou les appareils électroniques.

Rate this post

Toutes les actualités