Menu

Négociateur immobilier : choisir entre le statut d’agent commercial ou de portage salarial

Vous avez décidé de vous reconvertir dans l’immobilier et vous hésitez entre les deux statuts en vigueur dans le milieu : le statut d’agent commercial et celui de portage salarial ?

Pour vous permettre de peser le pour et le contre et prendre ainsi la meilleure décision, nous vous proposons dans cet article de mettre en lumière les deux statuts.

Le statut agent commercial

Le négociateur immobilier agent commercial est répertorié dans la catégorie des indépendants. Pour pouvoir exercer, il doit contracter avec une agence immobilière détentrice d’une carte professionnelle. En tant qu’indépendant, il peut ainsi officier en toute autonomie, sans obligation de rendre compte à un supérieur hiérarchique et encaisse des revenus plus importants que le négociateur en portage salarial. En effet, il gagne un peu plus en termes de rémunération, environ 55 à 60% de la facturation HT du client.

Cependant, il ne jouit que d’une protection sociale limitée de par son statut et ne bénéficie pas de l’assurance chômage. Il est en effet obligatoirement affilié au régime social des indépendants (RSI). D’autre part, il est assujetti au régime d’imposition des bénéfices non commerciaux (BNC) ainsi qu’à la taxe professionnelle.

En plus de devoir s’acquitter lui-même de ses cotisations, il est tenu de souscrire à titre individuel aux différentes assurances. L’une d’elles, l’assurance responsabilité civile (RCP) est obligatoire sur le plan légal. En outre, le négociateur agent commercial est obligé de verser ses cotisations même en l’absence d’activité.

L’agent commercial engage l’intégralité de son patrimoine financier et devra constituer un minimum de trésorerie avant de pouvoir lancer son affaire.

D’autre part, le négociateur immobilier qui exerce en tant qu’agent commercial est soumis à des contraintes administratives, dont l’obligation d’avoir recours à un expert pour tenir sa comptabilité.

En somme, ce statut est soumis à un ensemble d’obligations bien qu’il offre l’avantage d’un revenu intéressant. Il présente notamment le risque d’une perte financière si l’activité n’est pas bien structurée.

Le portage salarial

Ce statut permet au négociateur immobilier de profiter des avantages d’une activité indépendante tout en étant un salarié aux yeux de la loi. Inscrit dans le Code du travail depuis l’année 2008, le portage salarial offre la possibilité au négociateur porté de transformer ses commissions en salaires nets mensuels.Le porté est affilié au régime général d’imposition. Il touche un revenu moins important que le l’agent commercial, de l’ordre de 46 à 54% de la commission facturée HT. En revanche, il bénéficie des mêmes avantages qu’un salarié, à savoir :

  • L’assurance retraite
  • L’assurance chômage
  • La couverture maladie
  • Le droit à la formation
  • Les assurances souscrites par la société de portage : responsabilité civile professionnelle (RC PRO), la garantie des salaires et la garantie financière• La prise en charge de toute la partie administrative, comptable et fiscale de son activité

De plus, le négociateur en portage salarial n’engage ni sa responsabilité financière, ni sa responsabilité civile.

D’autre part, il dispose de son propre réseau et bénéficie d’un suivi avec un chargé de compte attitré qui l’accompagne dans l’exercice de son activité. Ainsi, même si le revenu encaissé par le négociateur porté est inférieur à celui de l’agent commercial, le porté peut se soustraire à un ensemble de risques financiers et dispose d’une marge plus intéressante.Pour le cas particulier d’un négociateur travaillant avec FCI Immobilier, en plus des avantages précités, le porté pourra jouir d’un certains nombres d’avantages tels qu’un comité d’entreprise, une offre de parrainage, des newsletters et invitations à des événements liés au marché de l’immobilier.Vidéo diff entre les deux statuts.